Programme de formation théorique et pratique permis A2 et A1
 

La formation théorique

La formation théorique forme sur la connaissance de la réglementation concernant la circulation
et la conduite d'un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur.

Cette formation est dispensée en distanciel, par internet (EASYWEB)

La formation théorique porte sur : 

  • la circulation routière
  • le conducteur
  • la route
  • les autres usagers
  • les notions diverses
  • la mécanique et les équipements 
  • les équipements de protection - sécurité
  • l’environnement
  • les premiers secours

 

La formation pratique

La formation pratique porte sur la conduite d’un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques de la route. Quatre compétences sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation : 

  • Maîtriser le maniement du deux-roues motorisés à vitesse réduite et à vitesse plus élevée, hors circulation
  • Appréhender la route et circuler dans des conditions normales 
  • Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers  
  • Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.


Chaque compétence et sous-compétence seront traitées en abordant les points suivants : 

  • Le pourquoi 
  • Le comment 
  • Les risques 
  • Les influences de l’entourage et du mode de vie de l’élève 
  • Les pressions exercées par la société, telles que la publicité, le travail, etc
  • L’auto-évaluation


La formation permis A2 et A1 se base sur le REMC.

 

 


 

Programme de formation théorique et pratique de 7h. 125 CM3

 

         La formation théorique

La formation théorique forme sur la connaissance de la réglementation concernant la circulation
et la conduite d'un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur.

Pour chacun des thèmes suivants, le formateur insistera sur l'importance : 

  • Du respect de la règle 
  • De la prise d'information et de la communication ; 
  • De la prise de conscience des risques ; 
  • De l'influence des pressions extérieures sur le comportement (environnement social...) ; 
  • Du partage de la route avec les autres usagers (notamment avec les usagers vulnérables) ; 
  • Du respect des autres usagers et d'une attitude courtoise au guidon ; 
  • D’une conduite économique et respectueuse de l'environnement.

L'objectif de cette phase formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère
et de véhicule de la catégorie L5e : 

  • D’analyser les accidents les plus caractéristiques impliquant ces types de véhicules ; 
  • D’appréhender les situations délicates d'utilisation de ces véhicules, par exemple :
  • Conduire sous la pluie 
  • Circuler de nuit 
  • Anticiper et détecter les dangers 
  • De savoir se rendre détectable 
  • D’être sensibilisé à l'importance de s'équiper de vêtements protecteurs (casque à la bonne taille et attaché, gants, pantalon, blouson avec dorsale, chaussures montantes) 
  • D’être conscient du rôle de l'infrastructure routière sur les accidents des deux-roues
    et trois-roues 
  • De connaître les risques concernant l'adhérence : gasoil, peintures et plaques métalliques au sol, ralentisseurs, gravillons... ; 
  • De connaître les conséquences physiques et physiologiques des chocs sur les équipements de la route, même à basse vitesse.

       La formation pratique

L'objectif de cette phase de formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère
et de véhicule de la catégorie L5e de : 

  • Découvrir le véhicule et effectuer les vérifications indispensables (huile, pression
    et usure des pneumatiques, poignée de gaz, système de freinage) ; 
  • Démarrer et s'arrêter : 
  • Position de conduite ; 
  • Équilibre et répartition du poids du corps ; 
  • Monter et rétrograder les vitesses (le cas échéant) ; 
  • Savoir freiner à allure faible (répartition du freinage entre l'avant et l'arrière) ; 
  • Appréhender les manœuvres de freinage et d'évitement ; 
  • Tourner, en inclinant le véhicule (le cas échéant) ― importance du regard ; 
  • Tenir l'équilibre à allure lente et normale en fonction des caractéristiques du véhicule : 
  • Avec et sans passager ; 
  • En ligne droite et en virage.

Cette partie pratique se fait en circulation et hors agglomération.

L'objectif de cette phase de formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e de :

  • Rechercher les indices utiles ; 
  • Adapter sa vitesse aux situations ― respecter les distances de sécurité latérales et longitudinales ; 
  • Choisir la voie de circulation ; 
  • Se placer sur la chaussée en fonction des autres véhicules, connaître et prendre en compte les spécificités des véhicules lourds (angles morts) ; 
  • Franchir les différents types d'intersections et y changer de direction ; 
  • Dépasser en sécurité (phénomène d'aspiration ― accélération d'une motocyclette et d'un véhicule de la catégorie L5e) ; 
  • Négocier un virage

 

 


 

Programme de formation AM

 

1ère séquence : Échanges sur les représentations individuelles autour de la conduite

  • Expression et échanges sur le respect des règles (signalisation et règles de circulation)
  • Expression et échanges sur des grandes thématiques de sécurité routière (vitesse, alcool ou autres produits, distracteurs)
  • Echanges sur l’influence du comportement des autres usagers de la route

 

2ème séquence : Formation à la conduite hors circulation

  • Les équipements obligatoires pour la conduite d’un cyclomoteur et leurs rôles
  • La connaissance des principaux organes du véhicule
  • Les contrôles indispensables du véhicule (entretien et maintien de la sécurité)

 

  • La maîtrise technique du véhicule hors circulation :

- Position de conduite

- Démarrage et arrêt du véhicule

- Maintien de l’équilibre et de la stabilité en ligne droite

- Ralentissement, freinage et immobilisation du véhicule avec maintien de l’équilibre et de la stabilité

- Tourner à droite et à gauche, réalisation de virages et de demi-tours (importance du regard). Maintiens de la stabilité

- Manœuvres de freinage et d’évitement

3ème séquence : Code de la route

 

  • La signalisation verticale et horizontale : connaître la signalisation et comprendre son rôle
  • Les règles de circulation : connaître les principales règles et comprendre leur rôle

- Positionnement du véhicule sur la chaussée en ligne droite, virage et changement de direction

- Franchissement d’intersections et régime de priorité

 

4ème séquence : Formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique

  • Démarrer le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu’il soit déjà ou non dans la circulation

- S’insérer en sécurité dans la circulation

- Prendre en compte la vitesse des autres véhicules et s’assurer d’être bien vu

  • Ralentir et immobiliser le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu’il soit déjà ou non dans la circulation ou pour la quitter

- Freinage et, pour le cyclomoteur, maintien de la stabilité

- Arrêt et départ en circulation (feux, stop)

- Ralentir pour quitter la circulation et s’arrêter

  • S’arrêter et stationner avec un cyclomoteur ou avec un quadricycle léger à moteur

- Précautions à prendre avant de s’arrêter ou de stationner

- Précautions à prendre pour s’insérer dans la circulation à la suite d’un arrêt ou d’un stationnement

- Pour les quadricycles : stationner en bataille, en épi et en créneau

  • Rechercher les indices utiles : signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers

 

DÉROULEMENT DE L’ÉPREUVE CIRCULATION A1 ET A2

 

- un parcours en agglomération et hors agglomération (en moyenne 40 minutes) durant lequel le candidat devra faire preuve d’anticipation pour s’adapter aux situations, sans surprendre les autres et sans être surpris lui-même.

- une phase de conduite autonome (environ 5 minutes)

- Un arrêt/démarrage en circulation

Pour être reçu, vous devez obtenir au moins 21pts/27 en moto, et ne pas commettre d'erreur éliminatoire (exemples : franchissement d'une ligne continue, circulation à gauche, non-respect d'un signal prescrivant l'arrêt...).
 

 

 

 

 

Programme de formation théorique et pratique passerelle A2 vers A


 

La formation porte sur la connaissance de la réglementation concernant la circulation et la conduite d'un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur. Cette formation est réalisée sous la présence constante et effective de l'enseignant titulaire de l'autorisation d'enseigner la conduite
des motocyclettes. Elle s'inscrit dans une démarche « post-permis » et a notamment pour objectifs :

  • D'amener à la compréhension d'apports théoriques essentiels et/ou spécifiques, à la pratique sécuritaire de la conduite d'une conduite d'une motocyclette d'une puissance supérieure à 35 kW ; 
  • De travailler, notamment sur le processus détection-analyse-décision et action,
    dans le cadre d'un audit de conduite.

La formation théorique

Explications et échanges sur les thèmes suivants : accidentalité, détectabilité, vitesse, conduite
et produits psychoactifs.

La formation pratique

1. Maniabilité hors circulation :

Durant cette séquence, chaque élève dispose d'une motocyclette. L'objectif de cette séquence n'est pas de reproduire les exercices exigés lors de la formation en vue de l'obtention du permis de conduire de la catégorie A2. Il s'agit de s'adapter à un nouveau véhicule (puissance accrue, poids, réactions modifiées à l'accélération et au freinage...) et surtout de démontrer la nécessité d'anticiper et d'adapter son comportement pour éviter la gestion de situations dangereuses. La réalisation des exercices est laissée au choix du formateur, à partir des thématiques listées ci-dessous ; ces exercices peuvent être réalisés avec un passager. Explications et travail sur les situations de changements de direction à droite et à gauche : 

  • Mouvements et positionnements du regard ; 
  • Mouvements et positionnements de la tête et du corps ; 
  • Comprendre l'utilité du slalom au regard de la réalité des situations rencontrées
    en circulation et réalisation d'exercices. Explications et travail sur le freinage ;
  • Utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon dissociée ; 
  • Utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon concomitante ; 
  • Explications sur le transfert des masses ; 
  • Comment s'arrêter et repartir en courbe. 

Explications et travail sur les techniques d'inclinaison : 

  • Réalisation d'exercices sur l'inclinaison de la machine : travail du guidon, des pieds et des genoux.

2. Circulation 

L'objectif de cette séquence est de réaliser un audit de la conduite du ou des élèves, principalement axé sur la perception, l'analyse, la prise de décision et l'action.

La formation se termine par un bilan qui comprend : 

  • Le ressenti de l'élève sur sa prestation ; 
  • Un bilan de cette prestation, réalisé par l'enseignant de la conduite, selon toute méthode
    à sa convenance, accompagné d'explications et de conseils en lien avec la conduite
    de motocyclettes d'une puissance supérieure à 35 kW.